Moto Club
  Alessandria  
Italia
 
 
Madonnina dei Centauri
HOME
                 
Internazionali
 
HOME

.
RALLYE
.
HISTOIRE
Rallye
Alessandria
Le Patron
Vierge
Photo Vierge
Sanctuaire
Marengo
.
.
.
sezioni
estere



Le Sanctuaire de Castellazzo Bormida

Sanctuaire de la Sainte Vierge de l’Argile et des Grâces se trouve à l’entrée de la petite ville de Castellazzo Bormida, en province d’Alexandrie. L’histoire du Sanctuaire est liée à l’événement de la peste que Manzoni a décrite. Un homme pieux, Giovanni Viola, peut-être pour invoquer la protection de la Vierge ou pour la remercier d’avoir évité la peste, en 1631 fit bâtir à l’aide d’autres fidèles une petite église champêstre qui occupait une surface de trois toises et sept pieds (environ 100 mètres carrés). Elle était munie d’un clocher ayant une seule cloche et le plafond était en caissons en bois artistiquement travaillé à la façon des églises primitives.
Sur l’autel de l’église était exposé un tableau de Marie ayant le titre de Sainte Vierge de l’Argile, un tableau qu’on peut encore actuellement admirer et vénérer sur l’icône du maître-autel du Sanctuaire. Sur l’origine de ce tableau il existe plusieurs versions, dont la plus vraisemblable est que Vida ait commandé ce travail à un artiste inconnu, qui s’est probablement inspiré de la statue de la Vierge qu’on garde dans le Sanctuaire du Mont de Crea dans le Montferrat.
Le fondateur étant mort, la petite église, tombée en ruine, fut démolie en 1764 et le tableau de la Vierge fut mis dans une autre paroisse.
Mais, même si l’église n’existait plus, un grand nombre de fidèles en route vers Alexandrie s’arrêtaient dans ce lieu pour prier si assidûment que l’Archiprêtre fit édifier un pilier en briques et il chargea le peintre Giovanni Battista Bagliani de Bergamasco d’y peindre l’image de la Vierge (on peut encore aujourd’hui voir cette peinture dans la rotonde qui est à côté du Sanctuaire) ; c’était l’an 1781. Avec un projet de 1797 on a commencé à bâtir un enouvelle église, mais les travaux furent bloqués à cause de la célèbre bataille de Marengo (1800) et l’emplacement destiné à l’édification fut transformé en cimetière pour les soldats français de Napoléon morts en bataille.
En 1842 les travaux ont été repris et le nouveau Sanctuaire est béni le 8 Novembre 1846 par l’Evêque d’Alexandrie, l’image de la Sainte Vierge retourne dans son siège d’origine et on bâtit la rotonde qui actuellement est insérée dans le Sanctuaire.